Nous sommes ici. We are here IV. Dans le camps.

Il reste un peu d’or au fond de notre œil.
Parfois nous pensons au pays.
Nous pleurons, nous rions,
l’un d’entre nous chante parfois
et sa voix perce la gorge des parois
qui, sans voie nous assignent.

Mais ne croyez pas cela,
ne croyez pas que nous rêvions en couleurs
ne croyez pas que nous rêvions encore.

Croyez-vous seulement que nous dormions encore ?

Novembre 2018

 

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Play CAPTCHA Audio
Reload Image

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé !!